Le forum des TL de St-Charles!

Ceci est un forum d'entraide, pas de pompage! Donnez vos liens, vos infos, pas votre travail, et blablatez tranquillement!...
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Commentaires des textes vus en cours

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Marie
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 93
Age : 28
Localisation : Athis-Monstre
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Commentaires des textes vus en cours   Dim 3 Juin - 11:55

Oui c'est normal, je crois qu'il faut recomposer entièrement le grand deux à partir de tous les éléments qui traîtent des registres, en séparant le pathétique de l'ironique. Comme elle avait posé cette question à un oral en classe, on a pas le grand deux comme ça dans notre cours, il faut le refabriquer (du moins c'est ce que j'en avais déduit). scratch
Bises!!!

_________________
"Le seul charme du passé, c'est qu'il est passé." (Oscar Wilde)
http://miroir-monstrueux.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miroir-monstrueux.blogspot.com
Mel

avatar

Nombre de messages : 38
Age : 28
Date d'inscription : 22/12/2006

MessageSujet: A la recherche d'une âme généreuse...   Ven 15 Juin - 6:32

Je suis actuellement en train de revoir les mythes et je vient de me rendre compte que j'ai perdu la fin de la 1ère sous-partie et la deuxième sous-partie du grand trois du texte de rabelais !! Alors si quelqu'un pouvait la rédiger ici ce serait super sympa !!!! Merci beaucoup déjà pour tous ces commentaires écrits sur le forum !!!!

I need your help !!Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 93
Age : 28
Localisation : Athis-Monstre
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Commentaires des textes vus en cours   Ven 15 Juin - 6:51

T'en fais pas Marie-Laure, voici tous les textes qui manquent:

« La Descente aux Enfers »
L’Odyssée
Homère


I. Une descente aux Enfers : l’itinéraire d’Ulysse
1. Une quête
- une aventure exceptionnelle menée par un personnage prestigieux : « Fils de Laërte, enfant de Zeus, industrieux Ulysse » (v.7) + « noble Ulysse » (v.22) (noble ne désigne pas le statut social mais la noblesse d’âme)
- « comment as-tu osé ? », « qu’as-tu encore imaginé ? » : présente la démarche d’Ulysse comme inédite et exceptionnelle, presque folle.
- une recherche : but v.13-14, mis en valeur par l’enjambement. L’adjectif « rocheuse » montre que son île, son but, est inaccessible. Cette demande est mise en valeur par le style direct et justifiée par la difficulté « je peine toujours ». Ulysse a cependant trouvé un moyen pour y arriver avec la mention de « Tirésias », mis en valeur car situé en fin de vers.
- un parcours : indices temporels, passé simple, première personne et focalisation interne.
2. La rencontre avec les âmes
- rencontre sous forme de dialogue avec Achille, style direct v.7-10 et 12-20.
- rencontre sous forme de description :
 v.1-6 : rencontre avec les héros grecs de la guerre de Troie
 v.26-29 : juge Minos est décrit
 v.37-45 : les suppliciés des Enfers (Orion, Tityos, Tantale).
= Cette description se fait à travers Ulysse « je vis » (plusieurs occurrences)
= récit d’une quête, d’une descente aux Enfers, avec une évocation des Enfers et un enseignement sur l’au-delà. La quête d’Ulysse est un prétexte à la description de la descente aux Enfers.

II. Une évocation effrayante des Enfers
1. Un lieu où règne une justice implacable
- un juge imposant, Minos :
 Présenté tout seul, et au milieu du texte. Il est encadré à la fois des héros et des suppliciés.
 Il apparaît comme un perso prestigieux « splendide fils du grand Zeus », « porte un sceptre d’or », « les plaideurs s’assemblèrent autour du prince » (terme prince mis en valeur par fin de vers)
 Image d’une foule immense autour de lui « assis », « debout »
 Chp lex de la justice, rappelant sa fonction, mise en valeur par « vastes portes » = il règne sur un Empire immense
- un juge qui agit :
 Tout de suite après description de Minos, description des suppliciés
 Notion de rétribution très nette
 Juge impitoyable, compte tenu des châtiments qui sont donnés
 Relation entre les péchés et les châtiments = ce n’est pas une cruauté gratuite, c’est qu’il y a eu faute grave. Par exemple « il avait outragé » est souligné par les noms propres « Pytho » et « Panopée », qui montrent que la faute est réelle
2. Un lieu de souffrance
- des châtiments exemplaires :
 Tournures redondantes : « rongeaient son foie et fouillaient ses entrailles » + « il ne pouvait atteindre l’eau » , « l’eau fuyait »
 Beaucoup de précisions et détails afin de rendre les châtiments véridiques « neuf arpents », « chaque fois » (insiste sur l’éternité du châtiment)
- expression de la souffrance, registre et tonalité pathétique :
 Douleur physique : « rongeaient son foie et fouillaient ses entrailles » « ses mains n’y pouvaient rien » (impuissance), « brûlant de soif », « il ne pouvait »
 Douleur morale : Achille v.22-25 au style direct : il était un héros, il est aux chps Elysées, et il est malheureux. Il oppose la vie aux Enfers et la vie sur Terre : « domestique », « sans ressource » ≠ « régner »
- évocation des morts avec des termes très négatifs « privés de sens », « ombres », « ombres consumées » = perte de l’humanité dans la mort

III. Au-delà du mythe : une réflexion et une invitation à la piété
1. l’égalité face à la mort
- nul n’échappe au jugement :
 Quel que soit son lignage « fils de la glorieuse Terre », héros de la guerre de Troie désignés par leurs familles = quels que soient leurs ancêtres, ils n’échappent pas au jugement de la mort et à Minos = la valeur de la personne ne dépend pas de ses origines
 Quelles que soient les qualités : termes et répétitions qui insistent sur les qualités des héros de la guerre de Troie « sans défauts », « beauté », « stature » = malgré leurs qualités, ils sont jugés avec les autres
 Quelle que soit la considération : « le plus fort » (superlatif), « nous t’honorions autant qu’un Dieu » = Achille souffre quand même aux Enfers = vanité, inutilité des biens terrestres
- importance de la vie sur terre pour préparer le séjour aux Enfers :
 Les hommes restent ce qu’ils ont été : Minos, Orion, Achille
 Châtiments en relation avec la faute commise : Orion, Tantale
2. La faiblesse de l’homme et la toute-puissance des Dieux
- les limites de l’homme et ses défauts :
 Non respect d’autrui, de la femme, des Dieux
 Ulysse, grand héros, est ignorant et naïf face à la mort. Il n’a pas compris et ne connaît pas la condition humaine, difficulté, désir de connaître l’avenir.
- comment échapper à ses limites ?
 Une nécessaire soumission aux Dieux : ils sont constamment cités et rappelés, on rappelle toujours leur supériorité dans les expressions « grand Zeus »
 Invitation à la piété, au respect, au travers des cas de Tityos et Tantale : « il avait outragé Léto, compagne de Zeus », Tantale a voulu dérober le nectar des Dieux, Orion a chassé les bêtes d’Artémis
= texte didactique : le message fondamental est un appel à la piété religieuse, à la soumission aux lois des Dieux, texte à portée religieuse (épopée).



« La Descente aux Enfers »
Eneide
Virgile


I. Une réécriture de la descente aux enfers d’Homère
1. L’évocation des enfers
- les défunts :
 Personnes connues, mais pas les mêmes que celles citées par Homère, mais citées en énumération, comme Homère
 Personnes inconnues, défunts anonymes « tous », « ceux qui », termes génériques et indéfinis, avec anaphore de « ceux qui » et pluriels qui donnent une impression d’immensité
- les lieux :
 Le Tartare : au premier §, éléments de décor « noir rocher », « ombre » = lieu d’errance et de souffrance.
 Espace Intermédiaire : ils ont quitté le Tartare et sont dans un couloir avec une « porte cintrée » et un « clair obscur »
 Chps Elysées : chp lex du paysage, pas d’humains cités, paysage beau et agréable
= évocation des Enfers traditionnelle, conforme à celle d’Homère
2.Un héros vivant aux enfers (Enée)
- itinéraire initiatique d’un homme :
 Chemin, itinéraire en trois lieux
 Chp lex du déplacement : « poursuis ta route », « traverse », « marchons » = il suit un chemin, verbes qui permettent de repérer ce voyage
 Actes religieux : purification, il se lave dans l’eau fraîche + offrande
- Il est accompagné (diffère de Homère) : il a un guide spirituel qui va lui permettre d’accomplir son voyage initiatique :
 Elle décrit et commente, elle est l’initiatrice : chp lex de la parole +discours direct
 Elle sait : présent de vg, d’énonciation, et noms propres
 Elle instruit et guide Enée, elle lui dit « tu », verbes à l’impératif, ordres = montre le rôle qu’elle joue
= mêmes éléments que chez Homère, évocation des enfers, persos connus et inconnus et lieux identifiables. Originalité = présence de la Sibylle.

II. Une évocation fidèle des Enfers grecs
1. Un lieu où règnent l’ordre et la justice
- lieux nettement délimités : pas de communication entre Tartare et Champs Elysées, avec importance de l’espace intermédiaire « porte ». Il y a un ordre, une loi, et elle est respectée
- il y a un contraste entre les deux lieux, exprimé par le chp lex de la souffrance et celui du bien-être
- ces lieux sont régis par des rites : importance de l’offrande « il est prescrit » = même en tant que prêtresse, la Sibylle doit se soumettre à ces règles + elle explique ce qu’Enée voit, car il faut être initié pour comprendre
- jugement « tous...attendent le châtiment » : jugement dur, sanction à venir ; situation intermédiaire située dans un rituel + présence des furies, qui veillent à l’application des châtiments
2. Un lieu de rétribution et de souffrance
- des châtiments exemplaires :
 Souffrances physiques « roule un énorme rocher » « pendent écartelés » e
 souffrances morales « éternellement cloué » (= il est condamné à l’ennui, mis en valeur par répétition, adverbe et chiasme)
 punition de Phlégyas qui joue sur la peur, avec rythme ternaire
 torture de la faim mise en valeur par chp lex du luxe, avec notion d’envie.
= ces châtiments sont d’autant plus exemplaires qu’ils sont vécus par des personnages célèbres.
- ces châtiments sont en fonction de la vie passée sur Terre :
 famille et irrespect de la famille « père », « frère », adultère, inceste, avec une gradation.
 Vertu individuelle : avarice, manque de générosité
 Patrie, société : crime contre la société, crime politique « séditieux »
= les principes des enfers grecs sont dramatisés dans le but d’une réflexion sur la condition humaine

III. Une dramatisation à portée didactique au service d’une réflexion sur la condition humaine
1. Une dramatisation
- des damnés plus nombreux : l 25-27 : aucune âme, aucun mortel aux chps Elysées, alors que nombreux pluriels et énumérations au Tartare !
- fautes plus variées : chez Homère, fautes envers les Dieux alors que chez Virgile, fautes diverses. Les persos connus ont commis des fautes envers les dieux, alors que le commun des mortels commettent des fautes qui entrent dans la vie quotidienne = élargissement des fautes
- des châtiments effroyables : l’incapacité de la Sibylle à les nommer montre leur cruauté
- pas de tonalité pathétique, absence de pitié, de sentiments
2. But : instruire le lecteur sur la condition humaine
- l’égalité de l’homme face à la mort et au jugement : « foulé innombrable » l.20 + exemples l1-7 de persos célèbres
- invitation à la piété et à la vertu : l.4-5 discours de Phlégyas au discours direct et à l’impératif pour inviter à la piété
- illustration symbolique par Enée : il commence par le Tartare et écoute l’enseignement, puis il se purifie, donne une offrande puis accède aux champs Elysées l.25-27
= invitation au lecteur à faire de même, appel à la piété et à la morale.

_________________
"Le seul charme du passé, c'est qu'il est passé." (Oscar Wilde)
http://miroir-monstrueux.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miroir-monstrueux.blogspot.com
Marie
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 93
Age : 28
Localisation : Athis-Monstre
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Commentaires des textes vus en cours   Ven 15 Juin - 6:53

La Descente aux Enfers
Pantagruel
Rabelais


I. Une réécriture du mythe de la descente aux Enfers
1. L’itinéraire d’un personnage
- Epistémon : précepteur de Pantagruel
- il est un témoin : tous les verbes qui se rapportent à lui sont des verbes de parole, sa fonction est de parler, d’apporter un témoignage
- différents discours : discours indirect « je vis » (expression qui introduit le texte d’Homère)
- différentes actions : « vu », « parlé » « fait grande chère » = récapitulatif de ce qu’il a fait aux Enfers. « vue » et « parlé » se rapprochent du texte initial vient de la dernière action et de « bien marri » l.8. L’action, et le sentiment annoncent l’originalité du texte.
- circonstances : Epistémon n’a pas le choix d’aller aux Enfers, ils est mort dans la bataille puis est ressuscité. Chp lex de la guérison apporte son retour, verbe « guérir » + manifestations physiques qui accompagnent la guérison. Cette guérison marque la sortie des Enfers, le retour sur Terre.
2. L’évocation des enfers
- personnages traditionnels, discours direct
- diables, Lucifer = tradition chrétienne / Chps Elysées = tradition grecque
- pas de Tartare
- évocation des damnés l.11-29 : « est changé » (voix passive) + description pour illustrer ce changement. Description à la focalisation interne « je vis » comme chez Homère + imparfait
- très longue énumération de noms propres : chaque personnage a une activité, nom ou relative expliquant cette acticité après le nom propre. Ces persos sont issus de l’Antiquité et du Moyen-Age. Cependant, on ne reconnaît pas les suppliciés traditionnels des Enfers

II. Une vision originale des Enfers
1. Un lieu où il fait bon résider
- un lieu de plaisirs « bonne chère » (plusieurs occurrences) + diables qui s’ébattent sur l’eau, Diogène qui se « prélasse », énumération l.28.28-29 de fêtes, d’occupations, de bons vivants
- un lieu où règne la camaraderie et la fraternité : « familièrement » « bons compagnons » renforcés par les regrets d’Epistémon, qui a trouvé les Enfers très sympathiques
2. Une inversion du monde des vivants
- persos qui vivent un changement de statut social
- association de noms prestigieux et de petits métiers de l’artisanat, du commerce, travail de la terre, différents services… ces métiers maintiennent une condition modeste.
- explication donnée par Epistémon l.22-24 avec un rythme binaire et un chiasme
- chgmt de niveau de vie : opposition entre chp lex richesse et chp lex pauvreté associé aux noms prestigieux. Pauvreté pour les héros, richesse pour ceux qui avaient choisi la pauvreté.
= principe d’égalité

III. Une parodie des Enfers traditionnels
1. Un héritage multiple
- l’héritage antique :
 Géographie des Enfers respecte la tradition grecque, avec la mention des Champs Elysées et des fleuves.
 Personnages cités sont majoritairement sortis de l’Antiquité : histoire perse, grecque, romaine… ces persos appartiennent à la mythologie, à l’histoire, à la littérature et la philosophie.
 Héritage chrétien : Lucifer, diables, Lancelot, chevaliers de la Table Ronde : persos de la littérature médiévale
= ce mélange des genres donne un effet comique qui vise à dédramatiser la mort
2. Pour une dédramatisation de la mort
- un univers de fantaisie : éléments comiques
 Comique de situation l.6 : Epistémon parle aux diables, Alexandre le grand est cordonnier, les chevaliers rameurs, exemple d’Epictète etc. Les scènes décrites sont quasiment des scènes de théâtre, de farce.
 Comique de caractères : « Tarquin taquin » (Tarquin était un tyran et un assassin)
 Comique de mots : jeu sur les sonorités « Enée meunier » « Tarquin taquin »
 Comique de gestes : coups de bâtons sur Alexandre de Grand = comique de farce
- attribution très fantaisiste des activités aux personnages = aucune logique
- absence de jugement : aucune allusion à un jugement, une condamnation, ou au Bien et au Mal. L’attribution arbitraire des activités aux persos est due à cette absence de jugement.
- désir d’égalité et d’équité l.22-24
- le reflet du monde des vivants et de la vision de la vie de l’auteur : Scènes de la vie quotidienne : on retrouve la vie terrestre avec des petits métiers (on se croirait au marché), loisirs, notion de corps (repos, festin…). Rabelais était un épicurien, et il ne considère pas les Enfers autrement qu’un lieu qui continue la vie de plaisirs. Etant moine, il s’était forcément penché sur le problème de l’au-delà. = Il montre dans ce texte qu’il ignore ce qu’il sera après la mort et qu’il est inutile de prendre ceci au sérieux. Il appelle ainsi à prendre du recul par rapport aux croyances officielles, qu’elles soient antiques ou chrétiennes. Appel à l’humilité, à ne pas se prendre au sérieux.
= Epicure voulait retirer la peur de la mort. Il pensait que beaucoup de personnes ne profitent pas assez de la vie car elles craignent la mort. Il disait qu’avant sa naissance, l’homme n’était pas malheureux, qu’il n’y avait que le néant, et que la mort serait donc identique.



La Descente aux Enfers
Les aventures de Télémaque
Fénelon


I. Une réécriture de la descente aux enfers
1. L’évocation des enfers
- lieux conformes à la mythologie grecque et au texte d’Homère.
• Le Tartare est évoqué l.1-19 et nommé l.15. Il évoque les souffrances que les âmes des défunts subissent.
• Chps Elysées l.20 lorsque Télémaque sort du Tartare. Il est « soulagé » face au « séjour des héros »
- les condamnés : pas de noms propres, pas de personnages connus. Récurrence du mot « roi » au pluriel montre l’importance.
- imparfait de description. Cette description des Enfers ne concerne qu’une certaine catégorie d’hommes : les rois.
2. Un vivant aux Enfers
- perso de Télémaque, fils d’Ulysse, donc dans la continuité d’Homère. + Ulysse est roi, donc Télémaque le sera = sa descente aux Enfers a pour but de lui donner un enseignement.
- découvre, observe les Enfers : « considérer », « voir » + réactions à la focalisation interne + il fait un parcours et se déplace « sortit » l.20 = spectateur qui essaie de tout voir pour comprendre.
- un héros compatissant : ressenti chez le personnage, chp lex des sentiments lui est attribué : « consterna », « soulagé », « effrayé », « se troublait », « il comprit le malheur », « montagne dessus sa poitrine » (= métaphore), « qui lui fit sentir quelque chose du désespoir » = insistance sur sa compassion
- un perso qui réfléchit et qui va tirer des leçons de ce qu’il voit : l.21,28 « réflexions », l.23-27 style direct au présent de vg qui donne au propos une valeur de leçon, d’enseignement.
= cette descente aux Enfers est un enseignement.

II. Une vision traditionnelle des Enfers : un lieu d’expiation
1. Un lieu terrifiant
- lieu de souffrance : termes très négatifs, très péjoratifs : « abîme de ténèbres et de maux », « triste séjour des ténèbres, de l’horreur et du désespoir » (allitération en t, gradation, rythme ternaire) + le mot « ténèbres » est récurrent, ce qui montre qu’il s’agit d’un lieu d’égarement.
- l.15 « peines » « tourments horribles » = les châtiments sont évoqués mais non décrits, le non-dit crée l’angoisse alors que chez Homère, tous les détails étaient précisés
- lieu d’expiation : chp lex du châtiment « sévèrement punis », « traitait rigoureusement » (+ importance des adverbes), « condamnés », « sans espérance d’en sortir jamais »
- « imputait, « imputer » = insiste sur la responsabilité des rois, ils doivent rendre des comptes.
2. L’exemple des rois
- énoncé des fautes commises :
• Actes contraires à la morale : « maux », « désordres » + « faste » « luxe » « excès » (rythme ternaire » + « violent », « tentation de mépriser les lois » = registre moral, alors qu’avec Homère, registre religieux.
• Le non-respect du peuple ( le texte s’adresse à Louis XIV) « surtout » « bons et vigilants pasteurs », « loups dévorants » (= pouvoir excessif, tyrannie) + rythme binaire
- manque de propension à faire le bien : « s’être laissé gouverner par des hommes méchants et artificieux » « qu’ils avaient laissé faire » + l.18-19, rythme ternaire et triple négation « ne jamais », « ne point », « ne pas » qui soulignent cette notion
- le chp lex de la négligence : « laissés gouverner », « laissé faire » = répétition du verbe laisser insiste sur la négligence
= changement par rapport au texte d’Homère. Le message n’est plus religieux mais moral, et ouvre une réflexion sur l’exercice du pouvoir.

III. Au-delà du mythe, un texte à portée didactique
1. Une réflexion sur l’exercice du pouvoir
- un constat : la difficile condition de roi montrée par le discours de Télémaque
• « Quoi ! » montre la surprise et la prise de conscience de Télémaque
• anaphore de « tant de » et énumération devant le chp lex : « devoirs », « périls », « pièges », « difficultés », « tourments horribles aux Enfers »
• « ô insensé » : interpellation renforcée par l’exclamative qui montre que la destinée de toi n’est pas enviable
• difficulté dans les relations : « se défendre contre les autres », « si agité, si envié, si traversé » (homéotéleute en é, allitération en t et en s, lettre de l’angoisse) = difficulté à connaître la vérité dans le pouvoir (même analyse que chez Madame de Sévigné)
- l’importance des lois pour parer les problèmes du roi : l.7-8 au présent de vg « les rois…régner afin que les lois règnent. » (jeu de sonorités, reprise du même verbe, jeu sur la paronomase) + le non-respect des lois par le peuple est un « crime », par le roi il s’agit d’une « négligence » = voudrait un régime plus réglementé, moins arbitraire.
= originalité : compassion de Télémaque et proposition pré-Lumières avec fort pouvoir législatif
2. Une invitation à la sagesse
- faiblesse de l’homme :
• chp lex de la faute morale présente tout au long du texte
• énumération l.1-4 = les tentations et défauts des hommes sont personnifiés et viennent tourmenter les âmes aux Enfers. Allégories que l’on reconnaît aux Majuscules, renforcées par les adjectifs dépréciatifs « cruel » « lâche ». L’énumération insiste sur leur nombre, et la comparaison « hiboux dans la nuit » sur leur horreur.
- « redouble tous les mots » ≠ « solide plaisirs » = il faut trouver le bonheur dans la vertu, philosophie stoïcienne. On se construit (« solide ») en pratiquant le bien et la vertu
- une réflexion pour trouver le bonheur : le bonheur passe par la vertu :
• « privée et paisible » (allitération en p), « vertu moins difficile »
• discours direct, exclamative
• expressions : formule biblique « heureux qui » (les Béatitudes), « celui qui se borne » (= expression négative qui montre que c’est un choix raisonné, un effort), « privée » (= sans ambitions excessives)
= pour être heureux, valeur morale et vertu sont nécessaires, ce qui rappelle Virgile. Homère apporte un message religieux, Virgile un message religieux et moral, et Fénelon un message moral. Au-delà de la réflexion sur le pouvoir, il s’agit d’un appel à la vertu.

_________________
"Le seul charme du passé, c'est qu'il est passé." (Oscar Wilde)
http://miroir-monstrueux.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miroir-monstrueux.blogspot.com
Mel

avatar

Nombre de messages : 38
Age : 28
Date d'inscription : 22/12/2006

MessageSujet: Re: Commentaires des textes vus en cours   Ven 15 Juin - 7:04

Merci Marie !!!!!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 93
Age : 28
Localisation : Athis-Monstre
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Commentaires des textes vus en cours   Ven 15 Juin - 7:06

Mais de rien Wink

_________________
"Le seul charme du passé, c'est qu'il est passé." (Oscar Wilde)
http://miroir-monstrueux.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miroir-monstrueux.blogspot.com
Aurore

avatar

Nombre de messages : 34
Age : 29
Localisation : Athis
Date d'inscription : 21/12/2006

MessageSujet: Re: Commentaires des textes vus en cours   Mar 19 Juin - 6:30

merci ma femme!!! je les avais tous pommé!!
et au fait sur la réécriture il n'y avait aucun cours?
Audrey m'a dit d'aller sur wiki et on a ce petit paragraphe, qui nous ressitue un peu le truc:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Descente_aux_Enfers_%28H%C3%A9racl%C3%A8s%29
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sweety248.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Commentaires des textes vus en cours   

Revenir en haut Aller en bas
 
Commentaires des textes vus en cours
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Texte sur le Titanic en cours de Français
» Commentaires sur les petits textes et petites réflexions de Lucifuru
» Cours de Rap Pour les Novices [CLASH]
» Dollhouse : avis et commentaires
» En cours: Hotchkiss H35 - RPM 1 / 72.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des TL de St-Charles! :: Entraide! :: Français-
Sauter vers: