Le forum des TL de St-Charles!

Ceci est un forum d'entraide, pas de pompage! Donnez vos liens, vos infos, pas votre travail, et blablatez tranquillement!...
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Biographies des auteurs surréalistes

Aller en bas 
AuteurMessage
Marie
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 93
Age : 28
Localisation : Athis-Monstre
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Biographies des auteurs surréalistes   Lun 19 Fév - 8:25

Biographie de Guillaume Apollinaire (1880 - 1918)

1880 Naissance de Guillaume Apollinaris de Kostrowitzky à Rome le 26 Août 1880. Sa mère Angelica Kostrowitzky, une jeune polonaise, aura en 1882 un autre garçon, Albert, avec l'officier italien Francesco Fulgi d'Aspremont. Mais celui ci ne reconnaît pas ses deux enfants.
1885 Francesco Fulgi d'Aspremont abandonne Angelica Kostrowitzky. Celle-ci s'installe alors avec Guillaume et Albert dans la principauté de Monaco.
1890 Brillantes études de Guillaume Apollinaris de Kostrowitzky au lycée Saint-Charles de Monaco. Guillaume s'initie aux mythes antiques, et aux légendes médiévales.
1897 Guillaume est lycéen à Nice. Echec au baccalauréat. Composition de ses premiers poèmes.
1899 Angelica Kostrowitzky et ses deux enfants s'installent à Paris. Les débuts sont difficiles. Guillaume envoie poèmes et contes à des revues. Celles-ci les refusent.
1901 Guillaume part en Allemagne comme précepteur de français auprès de la fille de la vicomtesse de Milhau. Il tombe amoureux d'Annie Playden, la jeune gouvernante anglaise. Il découvre les légendes et paysages rhénans
Il publie trois poèmes , signés Wilhem de Kostrowitzky
1902 Annie Playden, effrayée par la fougue de Guillaume Apollinaire finit par le rejeter. En Août 1902 il rentre à Paris . Il publie l'Hérésiaque dans la revue Blanche et signe pour la première fois Guillaume Apollinaire
1903 Il tient une rubrique dans la revue d'art dramatique.
En Novembre 1903 et en mai 1904 il part à Londres pour revoir Annie Playden, mais en vain
1904 Il devient l'ami de Picasso et de Max Jacob. Cette rencontre permettra l'élaboration d'une théorie artistique nouvelle, le cubisme qui privilégie l'inspiration abstraite et géométrique au détriment de la représentation du réel
1907 Il rencontre grâce à Picasso, Marie Laurencin . Il en tombe amoureux et aura avec elle une liaison passionnée jusqu'en 1912.
1909 Publication en novembre 1909 de l'Enchanteur pourrissant , illustré par Derain
1912 Marie Laurencin quitte Guillaume Apollinaire, ne supportant plus sa jalousie maladive
1913 Il s'installe Boulevard Saint-Germain, donne des conférences sur le cubisme.
Parution du Volume d'Alcools
1914 Au début de la guerre, il fait une demande, en tant que citoyen russe, pour être incorporé dans l'armée française. Il sera finalement affecté en décembre 1914 dans l'artillerie. Entre-temps, il tombe amoureux en septembre 1914 de Louise de Coligny-Chatillon surnommée Lou. Mais la jeune femme rompt rapidement cette liaison.
1915 Dans un train, il rencontre Madeleine Pagès avec qui il se fiancera
Parution du Poète assassiné
1916 En mars il est blessé à la tête par un éclat d'obus et est trépané. Il passera la fin de la guerre à Paris. Il rompt ses fiançailles avec Madeleine
1917 Il termine un roman, La femme Assise et prépare un recueil de poèmes : Calligrammes
1918 Le 15 avril, publication de Calligrammes.
Le 2 mai, il épouse Jacqueline Kolb.
Le 9 novembre 1918, il meurt à trente-huit ans , d'une grippe espagnole. Dans les rues, les parisiens célèbrent la fin de la guerre.


Biographie de Louis Aragon


Après une brillante scolarité, Louis Aragon entame des études de médecine. Incorporé en 1917, il part pour le front où il rencontre André Breton. La guerre finie, il se consacre avec une énergie décuplée à l'écriture et publie 'Feu de joie', 'Mouvement perpétuel' , ou encore 'Anicet ou le panorama'. Il participe à la création du mouvement artistique Dada, puis à la naissance du Surréalisme qu'il théorise dans 'Une vague de rêve'. Sa notoriété ne cesse de s'accroître notamment avec 'Le Paysan de Paris'. En 1928, il rencontre Elsa Triolet : c'est le début d'un mythe largement mis en scène par ses protagonistes. Inscrit au parti communiste dès 1927, Aragon s'engage dans la lutte politique et rompt définitivement avec Breton et les surréalistes. Journaliste à 'l'Humanité', il entame une nouvelle carrière de romancier avec le cycle romanesque 'Le Monde réel' ('Les Voyageurs de l'Impériale', 'Aurélien' ou encore 'Les Communistes'). Pendant la seconde guerre mondiale, Aragon devient l'un des poètes de la résistance, célébrant l'amour absolu et l'action politique. Après la guerre, il fonde le Comité National des écrivains avec Jean Paulhan. Combats politiques et publications ('Le Fou d'Elsa' ) rythment la fin de sa vie. Se clamant 'réaliste socialiste', il prône l'avènement du communisme. Les dénonciations des atrocités commises sous le régime stalinien et la mort de sa compagne le désarçonnent mais n'altèrent en rien son credo : assimiler l'écriture à une quête de soi.


Biographie de Paul Eluard

Eluard, Paul (1895-1952, pseudonyme d'Eugène Grindel), poète français qui joua un rôle important au sein du mouvement surréaliste.
Obligé d'interrompre ses études pour rétablir sa santé gravement menacée (1912), il fut néanmoins mobilisé en 1914, puis publia ses premiers poèmes, marqués par son adhésion aux idées pacifistes (le Devoir et l'Inquiétude, 1917; Poèmes pour la paix, 1918). Au lendemain de la Grande Guerre, il fit la connaissance de Breton, d'Aragon, de Soupault, de Tzara, de Magritte, de Man Ray, ou encore de Miró, et participa au mouvement Dada (les Animaux et leurs hommes, les hommes et leurs animaux, 1920; les Nécessités de la vie et les Conséquences des rêves, 1921), avant d'être admis dans le groupe de Littérature et de s'engager dans l'aventure surréaliste (Mourir, de ne ne pas mourir, 1924).
Au cours d'un voyage autour du monde, il fit la rencontre de Maria Benz (Nusch), qui devint sa muse et qui lui inspira certains de ses plus beaux poèmes d'amour (Capitale de la douleur, 1926; l'Amour, la poésie, 1929; la Vie immédiate, 1932).
Entré au Parti communiste en 1926, il en fut exclu en 1933, mais n'en milita pas moins pour une poésie sociale et accessible à tous (les Yeux fertiles, 1936; Cours naturel, 1938; Donner à voir, 1939), prit position en faveur de l'Espagne républicaine (la Victoire de Guernica, 1938), puis, s'engagea dans la Résistance et publia plusieurs ouvrages dans la clandestinité (parmi lesquels Poésie et Vérité 42, 1942, qui comprend le célèbre poème « Liberté »; les Sept Poèmes d'amour et de guerre, 1943; les Armes de la douleur, 1944).
Outre ses autres recueils poétiques (Poésie ininterrompue, 1946; Corps mémorables, 1947; Tout dire, 1951), dans lesquels il se révéla un remarquable créateur d'images (« La terre est bleue comme une orange »), on lui doit une Anthologie de la poésie du passé (1951).
Bien qu'ayant participé jusqu'en 1938, date de sa rupture avec Breton, à toutes les expériences du groupe surréaliste, Eluard fit entendre très tôt une voix personnelle, d'une simplicité presque classique et dont la grande « limpidité » gagna rapidement l'adhésion d'un large public.



Biographie de Jacques Prévert ( 1900-1977)

Jacques Prévert a eu cent ans le 4 février 2000 et cela fait maintenant vingt-trois ans qu’il est parti faire l’école buissonnière.
Il faut évoquer sa personnalité et son œuvre avec prudence et sobriété, car écrivait-il : "Quand je ne serai plus là, ils n’ont pas fini de déconner. Ils me connaîtront mieux que moi même ".
L'auteur de l'Opéra de la Lune a toujours refusé les compromis et les honneurs. Comme l’écrit Patrice Delbourg dans l’Evénement du Jeudi", son œuvre témoigne avant tout d’un gigantesque refus d’obtempérer. Anticlérical, antimilitariste, anticonstitutionnel, c’est un euphémisme chez lui avant que de s’exprimer , il redoute déjà le clan, la clique, le lobby, la statue l’immobilité… Au chapitre de la bêtise, de la cupidité, de la lâcheté de ses contemporains, l’homme trouble fête n’a, selon sa formule, que le débarras du choix"
Ses textes font naître l’image et la musique ; tout d’abord le cinéma où ses dialogues sont justes et spontanés. Il a offert à Marcel Carné et au cinéma français des films aussi beaux que Quai des Brumes, Le Jour se lève, Les Visiteurs du soir et Les Enfants du Paradis. Il a déposé dans la bouche d'Arletty, de Jean Gabin, de Michèle Morgan, et de Jean-Louis Barrault des répliques éternelles.
En Joseph Kosma, il a trouvé le complice qui "met de la musique sur ses points d’exclamation". Prévert écrit des poèmes en prose comme Barbara, Les Feuilles mortes, les enfants qui s’aiment ou Sanguine et son ami Kosma les met en musique pour les donner à Cora Vaucaire, Yves Montand, Agnès Capri, Juliette Oswald , Juliette Gréco ou les Frères Jacques. En 1961, Serge Gainsbourg rend hommage au poète en écrivant et enregistrant La Chanson de Prévert
Lui qui avait coutume de dire : " J’écris pour faire plaisir à quelques uns et pour en emmerder beaucoup " est aujourd'hui le poète du vingtième siècle le plus lu : plus de deux millions d'exemplaires de son recueil de poèmes Paroles vendus , plus de trois cent mille exemplaires d'Histoires. Il avait écrit le Cancre, il réussit aujourd'hui la gageure d'avoir des milliers et des milliers d'enfants qui connaissent par cœur sa Page d'Ecriture et son Inventaire.


Biographie de Robert Desnos

Après avoir quitté le collège à seize ans, Robert Desnos, qui n'est pas bon élève à l'école, devient commis dans une droguerie. Son engagement politique commence à se dessiner lorsqu'il publie ses écrits dans 'La tribune des jeunes', une revue de tendance socialiste. En 1919, il dirige la maison d'édition de Jean de Bonnefon et publie quelques poèmes dont 'Le fard des argonautes'. Dans les milieux littéraires, il rencontre André Breton et intègre le groupe surréaliste dans les années 1920. Il devient un spécialiste de 'l'écriture automatique' et joue avec le langage dans ses poèmes intitulés 'l'Oasis' ou 'L'asile ami'. Pour gagner sa vie, il est caissier au journal 'Paris-Soir' où il devient ensuite journaliste. Il publie des chroniques cinématographiques, écrit des chansons et des scénarii. Vers 1929, en désaccord avec les surréalistes, il quitte le mouvement. Il travaille alors pour la radio sur l'émission 'La grande complainte de Fantomas'. Résistant et membre du réseau Action, il fournit des informations à la presse clandestine et continue d'écrire des poèmes comme 'Maréchal Ducono' où il critique le pétainisme. Le 22 février 1944, il est arrêté à son domicile et est acheminé vers le camp de travail de Flöha en Saxe. Epuisé, Robert Desnos est hospitalisé à Térézin, en Tchécoslovaquie, où il décède le 8 juin 1945.


Biographie de Boris Vian

Ingénieur de formation, Boris Vian débute sa carrière artistique en tant que trompettiste dans les clubs de jazz de Saint-Germain-des-Prés. Malgré le succès et le scandale provoqué par les pastiches de romans noirs américains qu'il écrit sous le pseudonyme de Vernon Sullivan ('J'irai cracher sur vos tombes', l'un des best-sellers de l'année 1947, 'Et on tuera tous les affreux' et 'Les Morts ont tous la même peau') , les romans qu'il publie sous son véritable nom dans les années d'après-guerre ('Vercoquin et le plancton', 'L'Ecume des jours' ou encore 'L'Arrache cœur') ne lui apportent pas la notoriété escomptée. Egalement auteur de pièces de théâtre, de chansons et de poèmes, de critiques musicales, Vian mêle dans ses romans humour et mélancolie à une écriture poétique qui met en valeur son imagination débordante. Malade du coeur depuis l'adolescence, il succombe à l'âge de 39 ans, laissant derrière lui une oeuvre riche et variée qui reste à ce jour inimitée.

_________________
"Le seul charme du passé, c'est qu'il est passé." (Oscar Wilde)
http://miroir-monstrueux.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miroir-monstrueux.blogspot.com
Aurore

avatar

Nombre de messages : 34
Age : 29
Localisation : Athis
Date d'inscription : 21/12/2006

MessageSujet: Re: Biographies des auteurs surréalistes   Lun 19 Fév - 9:54

merci beaucoup ma femme!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sweety248.skyblog.com
 
Biographies des auteurs surréalistes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des noms de peintres
» Le mouvement perpétuel
» Michael Ende
» Seigneur de la frontière du néant
» Beinart (collectif d'artistes surréalistes)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des TL de St-Charles! :: Entraide! :: Français-
Sauter vers: